Diocèse de Rennes

Journée d’étude sur le transhumanisme et les nouvelles technologies le 10 déc. 2018

Le Séminaire Saint-Yves organise une journée d’étude le lundi 10 décembre 2018 : « Le transhumanisme et les nouvelles technologies : de l’utopie à la réalité ? »

« Le transhumanisme et les nouvelles technologies : de l’utopie à la réalité ? »

Journée d’étude le lundi 10 décembre 2018 – 9h-16h30
Maison diocésaine (Salle Saint-Melaine)
45, rue de Brest – 35000 Rennes

Si vous souhaitez déjeuner sur place (entre 10 et 12 euros à régler le jour même), merci de réserver à l’adresse suivante avant le 30 novembre : serviceformation@diocese35.fr

Le transhumanisme est sans conteste l’un des grands récits idéologiques de notre temps. Il fait naître spontanément des craintes. Celle de l’essor d’intelligences voire de consciences artificielles qui nous échapperaient, par exemple. Il correspond aussi, sous certains aspects, à une vision du corps contraire à la théologie chrétienne de l’incarnation. De manière générale, le transhumanisme ressemble à une utopie prônant la libération de l’homme par l’homme. Il s’apparente à une « gnose » qui promet un salut sans Dieu et l’affranchissement de toutes les limites – dont la mort – grâce au savoir technique, sans qu’aucune transcendance ne paraisse être envisagée, si ce n’est une transcendance créée par l’homme lui-même.

Différencier l’idéologie et les nouvelles technologies

Toutefois, il est difficile de nier les progrès réalisés, notamment dans le domaine du soin, par les NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Cognitives) sur lesquelles s’appuie le transhumanisme. Aussi, il convient de ne pas confondre la philosophie ou l’idéologie transhumaniste avec ces nouvelles technologies. L’intelligence artificielle ne recouvre ainsi qu’un aspect des progrès faits en matière de recherche informatique. Une différence existe aussi entre « l’intelligence artificielle forte », qui laisse libre cours à tous les fantasmes, et « l’intelligence artificielle faible », qui permet tout simplement d’optimiser des calculs.

Le transhumanisme nous appelle, en particulier, à questionner le sens de notre vulnérabilité, l’étendue de notre responsabilité, ce qu’il y a de « sacré » dans l’homme.

Autrement dit, le transhumanisme rendu davantage possible grâce aux nouvelles technologies nous invite au discernement. Il nous appelle, en particulier, à questionner le sens de notre vulnérabilité, l’étendue de notre responsabilité, ce qu’il y a de « sacré » dans l’homme et notre conception du bonheur. Comment consentir à notre propre finitude ? Comment inciter les autres, surtout, à consentir à la leur ? Jusqu’où ? Pourquoi refuser ce qui améliore les « performances » de l’être humain ?

Une journée pour définir les termes du débat

Cette journée d’étude aura pour but de définir les termes du débat et de s’interroger sur la manière de rendre compte de l’Espérance chrétienne face à cette utopie naissante.

Le P. Xavier Dijon traitera de toutes ces questions, le 10 décembre à la Maison diocésaine de Rennes, en dialogue avec Mgr Pierre d’Ornellas et des acteurs de terrain travaillant au quotidien avec les nouvelles technologies. Le P. Xavier Dijon est jésuite, professeur émérite à la Faculté de Droit de l’Université de Namur et ancien membre du Comité consultatif de bioéthique de Belgique. Auteur de nombreuses publications sur les rapports entre l’éthique et le droit, il a signé un livre remarqué sur la question : Que penser de… ? Le transhumanisme (Namur, éditions Fidélité, n° 92, 2017).

Programme détaillé du 10.12.18

9h00 Accueil par le P. Pierre de Cointet, recteur du Séminaire Saint-Yves
Ouverture par M. Jean Matos, chargé de mission en bioéthique pour le diocèse de Rennes
9h15 Les espoirs et les présupposés du courant transhumaniste
P. Xavier Dijon, jésuite, professeur émérite à la Faculté de Droit de l’Université de Namur, ancien membre du Comité consultatif de bioéthique de Belgique
10h15 Les nouvelles technologies aujourd’hui
Table ronde avec des professionnels animée par M. Benoît Ruault, professeur de philosophie au Séminaire Saint-Yves avec :

  • M. Georges Baffet, chercheur en biologie
  • M. Gérard de Boisboissel, Ingénieur de recherche CREC Saint-Cyr
  • M.Olivier Morice-Morand, directeur d’une entreprise publique de l’économie sociale et solidaire en numérique de santé
  • M. Vincent Pasquet, chef d’entreprise – Pasquet Menuiserie
12h00 Déjeuner
13h30 Applications techniques et problématiques en sciences humaines
Travail en groupes sur des textes et des thématiques spécialisés, animé par les intervenants de la journée, des étudiants et des professeurs du Séminaire Saint-Yves.
14h30 Un outil de discernement, l’anthropologie chrétienne
P. Xavier Dijon
15h30 A la lumière de nos faiblesses
Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo
16h30 Fin de la journée