Diocèse de Rennes

Témoignage du Père Aruselvam sur l’importance de la cause de béatification du Serviteur de Dieu Louis Marie Léveil

Lors de la journée Curés-Coordinateurs en catéchèse du 15 juin 2021 à Laillé, le Père Aruselvam, du diocèse de Sivagangai (Inde) a témoigné de quelques pépites de la vie de Louis-Marie Léveil.

Père Aruselvam

Pourquoi est-il si populaire dans mon diocèse?

La simple apparence et la vie sainte du Serviteur de Dieu Louis-Marie Léveil ont touché le cœur de nombreux chrétiens ainsi que des non-chrétiens. Il était vénéré comme un saint prêtre dans les trois paroisses (Andavoorani, Ramnad et Sarugani) où il a servi avec soif et zèle pendant sa vie. Des gens de toutes les religions et les communautés se pressaient vers lui afin de demander ses prières et de recevoir ses bénédictions. Ils ont fait l’expérience de la présence de Dieu en lui et ont réalisé la puissance divine dans sa prédication et ses ministères. Le peuple se souvient avec gratitude de son amour ardent et de sa profonde compassion pour les pauvres et les malades. Beaucoup de gens témoignent, même après 46 ans, de son aide et de sa charité pour éduquer les étudiants pauvres et pour améliorer leur vie économique.

EN SAVOIR PLUS : Louis-Marie Léveil s.j. (1884-1973)

Louis-Marie Léveil

Evidemment, il a été appelé par le peuple comme un homme de Dieu, un homme de prière, une sainte personne et ainsi de suite. Sa réputation de sainteté s’est répandue dans tout le diocèse de Sivagangai et également dans d’autres diocèses de la région du Tamil Nadu. Les gens l’ont approché facilement, parce qu’ils ont reçu beaucoup de faveurs et la grâce de Dieu par son intercession. Après sa mort, on a parlé de sa renommée de sainteté et des gens de toutes les religions ont commencé à visiter son cimetière. Le peuple croit que ce n’est que par la prière d’intercession du Serviteur de Dieu qu’il a reçu beaucoup de faveurs et de grâces de Dieu.

Sa vie de vertus et de vœux religieux a attiré de nombreux jeunes et il y a beaucoup de prêtres et de frères et sœurs religieux inspirés par ses paroles. Certainement, le diocèse de Sivagangai a obtenu de nombreuses vocations à la prêtrise et à la vie religieuse en raison de la vie exemplaire du Serviteur de Dieu.

La vie sainte du Serviteur de Dieu en tant que prêtre missionnaire a attiré beaucoup de gens vers le Christ et en a fait des serviteurs dans la vigne du Seigneur.

Il a fait le prodige avec la parole de Dieu.

Quand il était dans la paroisse de Ramanathapuram, où les agriculteurs travaillaient beaucoup la terre et produisaient beaucoup de la moisson du paddy et les légumes. Mais ils ont aussi eu moins de production à cause de mauvais insectes qui les ont souvent détruits. Donc, ils ont perdu beaucoup. Immédiatement ils ont rencontré le Père avec l’espoir et l’ont supplié de prier. Il a levé ses yeux avec l’amour et l’espérance et a prié vers le Christ. Ensuite il a écrit dans les feuilles des palmiers la parole de Dieu de la 2e lettre du Saint Paul apôtre à Timothée « Car je sais en qui j’ai cru, et j’ai la conviction qu’il est assez puissant pour sauvegarder, jusqu’au jour de sa venue, le dépôt de la foi qu’il m’a confié ». Puis, il les a bénies et les a données aux agriculteurs. Il leur a conseillé aussi de planter une petite croix en bois avec ces feuilles au centre du champ et de le bénir avec l’eau sainte. Le lendemain, ils étaient sûrs que tous les insectes avaient disparu complétement. C’est une coutume que le curé de la paroisse de Sarugani continue aussi jusqu’à maintenant.

Il disait : Votre fille parlera demain !

C’était une enseignante (dans une école) qui s’appelait Pushpam, elle habitait à Kovilpatty, avec ses quatre enfants. L’un d’eux était une fille qui était devenue malade. Mais, la maladie était forte et aucun médecin ne pouvait trouver la raison de la maladie. A la fin, elle était muette. Après avoir connu les prodiges de ce prêtre de Sarugani, elle est venue chez lui et elle a raconté la situation de sa fille.

Il l’a bénie et lui a dit de répéter souvent une prière : « Oh, Jésus, le Roi de l’amour, je crois en votre grâce de l’amour ».

Après avoir fait le signe de croix sur son front, il a assuré qu’elle parlerait le lendemain. La mère de la fille croyait en lui. Ils sont allés au Sanctuaire de la Vierge Marie de Bonne Santé – Veilankanni où, à leur étonnement, elle parlait pendant la messe et elle pouvait aussi chanter «  Kyrie eleison ». Sa mère était heureuse et versait énormément de larmes de joie. De retour à Sarugani, elle l’a remercié.

Il a donc fait beaucoup de prodiges et des bonnes actions envers les fidèles et les gens de l’autre religion. C’est pour ça que le diocèse a ce besoin impérieux d’élever le Serviteur de Dieu Louis Marie Léveil à l’autel (de Dieu) et de le vénérer comme un saint. C’est pourquoi Mgr J. Susaimanickam, évêque de Sivagangai, a adressé une pétition à la Congrégation pour les causes des saints pour la canonisation du Serviteur de Dieu en avril 2016. La vie sainte du Serviteur de Dieu a un grand impact dans le diocèse de Sivagangai et dans l’Église du Tamil Nadu en Inde. Maintenant, c’est la forte demande des gens du diocèse que l’Église Universelle puisse reconnaître la vie des vertus de la Serviteur de Dieu et de l’élever à l’autel de Dieu.

Sa prière d’intercession remplira la vie du peuple d’une grâce abondante de Dieu. C’est maintenant le besoin de l’heure dans le monde d’aujourd’hui de suivre une personne aussi simple et sainte comme modèle pour la vie chrétienne. Le Serviteur de Dieu a toujours aimé l’Église très profondément. Par conséquent, l’Église catholique doit élever le Serviteur de Dieu comme « bienheureux » et le reconnaître afin que le peuple puisse le vénérer et le suivre dans la vie chrétienne.

Article à télécharger ici : Témoignage Père Aruselvam – Juin 2021

Approfondir votre lecture