Abus sexuels : 11 résolutions des évêques de France et une lettre aux catholiques

Les évêques de France, réunis en Assemblée plénière, ont décidé de mettre en œuvre onze résolutions engageantes pour prendre soin de personnes victimes et pour lutter contre les abus sexuels. Ils publient ce 26 mars 2021 une lettre aux catholiques de France pour expliquer leur démarche.

Depuis les années 2000, les évêques de France ont engagé la lutte contre les abus sexuels dans l’Eglise. Ces 5 dernières années, ils ont travaillé en profondeur 4 axes de ce sujet complexe : la mémoire, l’accompagnement des personnes victimes, la prévention et la dimension financière. Cette Assemblée plénière de mars 2021, qui fit suite à une assemblée plénière extraordinaire de février 2021, constitue certainement un nouveau tournant dans cette prise de conscience progressive et dans ce combat déterminé pour que l’Eglise soit de plus en plus une « maison sûre ».

VOIR AUSSI : le site « luttercontrelapedophilie.catholique.fr

ÉCOUTER : Sur RCF Alpha, Mgr Pierre d’Ornellas explique les mesures prises pour lutter contre la pédocriminalité lors de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes.

Les évêques réaffirment prendre conscience de leur responsabilité dans leur mission actuelle et future pour cette lutte, et de certains manquements par le passé pour le bon traitement de ces situations. Ils remercient aussi les personnes qui ont eu le courage de dévoiler ces faits graves.

Voici donc, aujourd’hui, onze engagements de l’ensemble des évêques catholiques de France et une lettre qu’ils adressent aux catholiques de France. Ces documents vont être largement diffusés dans les diocèses et les médias.

Les onze mesures

Onze résolutions ont donc été votées, selon trois objectifs :

  • concernant « notre relation avec les personnes victimes » afin de leur permettre « d’avancer dans leur chemin de vie et de reconstruction. »
  • visant « au renforcement de nos procédures de justice canonique »
  • concernant « l’organisation de la Conférence des évêques » pour une prévention et une vigilance renforcée

Elles figurent en détail dans la lettre aux catholiques.

La lettre aux catholiques

Cette longue lettre de 4 pages affirme d’emblée que « Notre Eglise n’a pas toujours été une ‘’maison sûre’’ ». Elle revient sur « l’ampleur du traumatisme » liés aux scandales de la pédophilie et des abus sexuels, sur « La lumière apportée par le témoignage des personnes victimes » et insiste sur « Le devoir de l’Eglise entière vis-à-vis des personnes victimes » mais aussi vis-à-vis de la « vigilance » et de la « prévention ». Les évêques lancent un appel aux catholiques : « Frères et sœurs, les mesures que nous avons à prendre pour que de tels faits ne se reproduisent pas et pour aider les personnes victimes dans leur chemin personnel nous concernent tous. Elles n’auront de sens que si elles sont portées par nous tous. »

Après avoir évoqué les onze mesures adoptées en ce vendredi 26 mars 2021, l’appel est déployé selon 2 axes :

  • « Soyons tous vigilants et actifs pour faire de notre Eglise une « maison sûre » : « Soyons attentifs autour de nous, acceptons de nous former, surtout dans l’exercice de responsabilités en contact avec des jeunes et des enfants. »
  • « Aidons les personnes victimes » : « Pour financer toutes ces actions de mémoire, de prévention, de soutien, il faut réunir les fonds nécessaires. » « Nous constituons un fonds de dotation spécifique qui financera l’ensemble de ces mesures et vérifiera le juste usage des sommes collectées. »

Dans les prochains mois

Durant ces prochains mois, la Conférence des évêques de France prévoit la mise en œuvre progressive des différents engagements évoqués par les résolutions. Un mémorial devrait être créé à Lourdes et une Journée nationale pour les victimes d’agression sexuelles instaurée le 3e vendredi de Carême, c’est-à-dire pour la première fois 22 mars 2022. ( ?)

La Ciase, la commission indépendante missionnée par l’Eglise catholique en France, rendra son rapport vers le mois d’octobre (témoignages de plus de 3000 victimes). Elle pourra donner ses préconisations qui pourront éventuellement conduire les évêques à préciser certains points de leurs résolutions.

LIRE AUSSI : Les évêques appellent à « chercher des moyens de production et de consommation nouveaux » sur les autres sujets de cette Assemblée plénière de mars 2021

En Ille-et-Vilaine

Une cellule d’accueil et d’écoute existe depuis 2016 pour le Diocèse de Rennes. Pour la contacter :

LIRE AUSSI : Mgr d’Ornellas adresse une lettre aux prêtres de son diocèse (mars 2019)

Restez informés
grâce à notre lettre d'information gratuite
envoyée par mail tous les vendredis

L'agenda diocésain

> Voir l'agenda