Diocèse de Rennes

Journée mondiale du migrant et du réfugié : une réflexion en 4 points

Le 14 janvier 2018, pour la Journée mondiale du réfugié et du migrant, le pape François propose à l’Église 4 verbes repères : « Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer ».

A LIRE : Message du Pape François pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié 2018

A LIRE : « Migrants : trouver une réponse commune«  le texte des évêques français pour adapter le message du pape à notre pays. Une tribune de la Commission épiscopale pour la Mission universelle de l’Église au titre de la pastorale des migrants et de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France

VOIR AUSSI :

Poursuivant sa réflexion et son engagement sur la question brûlante des migrants et des réfugiés, le pape François propose à l’occasion de la 104e Journée mondiale du migrant et du réfugié un texte qui offre un guide en 4 mots clés : « Accueillir, protéger, promouvoir, intégrer les migrants et les réfugiés ».

Dès son introduction, il rappelle effectivement son instance sur ce sujet : « Durant les premières années de mon pontificat, j’ai exprimé à maintes reprises une préoccupation spéciale concernant la triste situation de nombreux migrants et réfugiés qui fuient les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles et la pauvreté. Il s’agit sans doute d’un ‘‘signe des temps’’ que j’ai essayé de lire, en invoquant la lumière de l’Esprit Saint depuis ma visite à Lampedusa le 8 juillet 2013. En créant le nouveau Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, j’ai voulu qu’une section spéciale, placée ad tempus sous mon autorité directe, exprime la sollicitude de l’Église envers les migrants, les personnes déplacées, les réfugiés et les victimes de la traite. »

Chacun est invité, dans la prière, la réflexion et l’action, à évaluer ce thème par rapport aux quatre mots : « nous souhaitons réaffirmer que « notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » (Discours aux participants au Forum International ‘‘Migrations et paix’’, 21 février 2017). » Le pape consacre ensuite un paragraphe à chaque verbe, faisant des propositions très concrètes par rapport à la crise migratoire actuelle et se référant abondamment aux positions prises antérieurement par l’Eglise :

  • Accueillir signifie avant tout offrir aux migrants et aux réfugiés de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination.
  • Protéger, se décline en toute une série d’actions pour la défense des droits et de la dignité des migrants ainsi que des réfugiés, indépendamment de leur statut migratoire.
  • Promouvoir veut dire essentiellement œuvrer afin que tous les migrants et les réfugiés ainsi que les communautés qui les accueillent soient mis en condition de se réaliser en tant que personnes dans toutes les dimensions qui composent l’humanité voulue par le Créateur
  • Intégrer, se place sur le plan des opportunités d’enrichissement interculturel général du fait de la présence de migrants et de réfugiés.

Il conclue : « En conformité avec sa tradition pastorale, l’Église est disponible pour s’engager en première ligne en vue de réaliser toutes les initiatives proposées plus haut ; mais pour obtenir les résultats espérés, la contribution de la communauté politique et de la société civile, chacun selon ses responsabilités propres, est indispensable. »

 

Approfondir votre lecture